Le Moulin de Rosmadec

Rosmadec, la carte postale gourmande

A Pont-Aven, cité des peintres, il faut absolument goûter les plats dessinés par Frédéric Sébilleau, qui plus est dans ce Moulin de Rosmadec, l’une des plus belles toiles de Bretagne.

  • Le chef Frédéric Sebilleau
  • Le Moulin de Rosmadec
  • Au bord de l'Aven
  • Le Moulin, haut lieu de gourmandise
Le Moulin de Rosmadec au bord de l'Aven

Cette maison est une véritable carte-postale bretonne. Allez, prenons de la distance avec ce Moulin de Rosmadec, oh, pas très loin, juste de l’autre côté de l’Aven, cette rivière bretonne renommée qui serpente dans Pont-Aven. Car nous avons la chance aujourd’hui de nous poser dans la petite cité finistérienne des peintres. Une rivière agitée donc, de la verdure et ce saule qui fouette le courant. Rafraichissant en été, romantique en automne-hiver. Et ce moulin donc, un moulin à eau du XVe siècle, devenu un haut lieu de gourmandise. Peut-être le restaurant le plus photographié de Bretagne, peut-être le restaurant le plus anciennement étoilé de Bretagne, présent dans le guide Michelin depuis 1931 ! Nous sommes face à un monument, une institution. Il faut savourer ce moment exceptionnel. Ce restaurant a une âme, une histoire. « Mon père arrivé ici en 1958 et moi je l’ai racheté 30 ans plus tard en 1988, » explique le chef propriétaire actuel, Frédéric Sébilleau.

Le chef Frédéric Sebilleau en cuisine

Tiens, voilà le chef qui sort de sa cuisine. Suivons-le à l’intérieur. Le bar est un véritable petit musée mais n’allez pas croire que cette maison reste engoncée dans ses murs de pierre, incapable d’évoluer. En poussant plus loin, on devine que nous ne sommes pas dans un éco-musée. « Oh que non, le Moulin de Rosmadec est une institution certes, mais terriblement de son temps, » lance Frédéric Sébilleau qui, avec sa femme Maryse, a habillé la salle du restaurant de quelques touches design (une lampe, un lustre, des toiles…). Elles viennent agréablement équilibrer les toiles impressionnistes et les sculptures bretonnes. Ainsi installé dans les meilleures conditions, on peut se laisser guider.

Les crêpes soufflées, un plat signature de la maison

« Prêt pour une grande et belle bouffée de Bretagne ? » sourit le chef. Ormeau des Glénan au beurre d’algues, coco de Paimpol, croustillant de blé noir et pousses d’épinard en saison, tourteau décortiqué en rémoulade, bar fumé, coriandre et citron, noix de ris de veau braisées, pousses de Tétragone, artichauts poivrade, crème de morilles… Et surtout, les deux plats signatures de la maison : homard grillé aux deux beurres et les crêpes soufflées.

Ouvert sur les meilleurs produits, Frédéric Sébilleau travaille les fameuses huîtres plates du Belon de Cadoret, les crustacées de Jo et Jean Tailleron, les poissons de François Gallen à Concarneau… « Mais je n’aime pas non plus m’enfermer et lorsque les fournisseurs me proposent de belles pièces, je marie la Bretagne au cochon Iberico, à l’agneau de l’Aveyron, au veau de lait du Limousin… » On gardera longtemps en mémoire ces souvenirs gourmands du Moulin. Mais avant de quitter l’impasse, passage obligatoire par l’épicerie attenante, histoire de ramener des caramels au beurre salé, des galettes, des sardines à l’huile… et autres préparations du chef.

 par Olivier Marie - www.goutsdouest.fr

Le Moulin de Rosmadec
Venelle de Rosmadec

29930 Pont-Aven