Auberge La Pomme d'Api

La Pomme d’Happy !

Venez donc croquer dans le Léon, une pomme bien verte, juteuse, fraîche, exceptionnelle. La Pomme d’Api de Jérémie Le Calvez et Jessica Chelala.

  • Le chef Jérémie Le Calvez
  • Le restaurant
  • Pêche du jour cuisiné sur le vif, légumes du Léon
Jérémie Le Calvez dans sa cuisine

Il y a plusieurs maisons d’exception dans ce Léon breton, et la Pomme d’Api, nichée à Saint-Pol, l’un des 5 évêchés de Bretagne, est l’une des dernières à avoir intégré ce cercle fermé (avec le Brittany, le restaurant Patrick Jeffroy, la Butte…). Non pas que Jérémie Le Calvez et Jessica Chelala soient en retard, non… Ils sont les derniers arrivés, voilà tout ! Etoilés depuis 2014, ces deux-là ont tout l’avenir devant eux. Jeunes, talentueux, des projets plein la tête… ils ont fait de cette Pomme d’Api une maison gourmande d’exception en Bretagne.

Réussir à s’approprier le terroir léonard en quelques années, voilà un tour de force qui méritait un détour. A hauteur de Morlaix sur la Nationale filant vers Brest, il faut prendre au nord toute, direction Carantec, Saint-Pol de Léon, Roscoff. Direction le potager et la mer, par cette route de la corniche toujours aussi charmeuse. Tout droit, avec ces fameux trois clochers comme points de fixation. En ville, l’enseigne vert granny-smith de la Pomme d’Api attire forcément l’attention. C’est là !

Un sourire et le show des assiettes

Une table du restaurant

Comme souvent, l’accueil est déterminant. Et dans cette auberge on ne manque pas de tomber sous le charme de l’un des plus beaux sourires de la gastronomie bretonne. Jessica Chelala accueille tout sourire dans son auberge aux murs puissants et à l’ambiance sereine. Un joli nappage, de belles variations d’orchidées, un âtre rassurant, des fauteuils confortables… Quel défilé dans les assiettes ! La Bretagne du Léon sublimée par des plats colorés, soignés et goutés. Et toujours en leitmotiv, ces légumes léonards, mini carottes et navets, betteraves colorées et enroulées sur une queue de langoustine soigneusement rôtie, herbes parfumées, chou façon maki… Toute la mer est conviée à la table de Jérémie Le Calvez. Les ormeaux, sauvages s’il vous plait, relevés d’un jus de viande et d’une tombée d’épinard, la langouste et ses légumes racines, la barbue en sabayon de yuzu… Les huître « arrivent d’à côté, précise Jérémie qui est allé minutieusement à la découverte des producteurs du coin. Je vais les chercher chez Rolland et Béatrice Kemener, des ostréiculteurs implantés dans une cabane sur la rivière de la Penzé. Leurs huîtres, médaillées d’or, grandissent avant l’île Calotte et vont se fortifier un peu plus au large, avec davantage de courants. Elles ont, au final, un goût assez iodé intéressant, » note le chef qui, il n’y a pas si longtemps, les mixait avant de les placer au coeur d’un maki de boeuf.

Des desserts d’exception

Un dessert

Le plus difficile est bien évidemment de s’abstenir de tout goûter. Car il faut garder de la place pour le dessert. L’une des spécialités de la maison. Ancien pâtissier, Jérémie Le Calvez a transmis son amour du sucré à son bras droit, Brendan Moreul. Des parfums délicats, des textures à tomber, des goûts jamais trop sucrés…

On ressort de cette maison 2 heures plus tard, comblé. Leur cuisine méritait le détour, elle mérite désormais le respect.

par Olivier Marie -  http://www.goutsdouest.fr

Auberge La Pomme d'Api
49 rue Verderel

29250 Saint Pol de Léon