Participez à l'observation des grands dauphins

Avec Gaël, au coeur de la baie du Mont-Saint-Michel

Un paisible hameau, une petite plage baignée d'eaux turquoise et au loin la silhouette inimitable du Mont-Saint-Michel... C'est à Port-Mer, à Cancale, dans un décor enchanteur, que Gaël de l'association Al-lark vous attend pour une virée en mer à la rencontre des grands dauphins. Une expérience que vous n'êtes pas prêts d'oublier.

  • Observation des grands dauphins
  • En mer avec Gaël
  • Autour d'une carte
  • Les dauphins
  • Observation des grands dauphins aux jumelles
  • Port-Mer

C'est parti pour 4 heures de navigation !

A bord du Tursiops II

Quelques pas dans l'eau vivifiante de la Manche et voilà notre petit groupe à bord du Tursiops II. La mine réjouie, les gilets de sauvetage enfilés, les consignes de sécurité données, Gaël nous explique que " 70 % des sorties se soldent par l'observation de quelques-uns des 300 grands dauphins qui transitent dans la baie. Dauphin ou pas, j'espère que vous passerez un chouette moment. Il y a une foule d'autres curiosités à découvrir ici ! "

Un trésor de biodiversité

Un trésor de biodiversité

Plein d'humour, Gaël nous apprend que les surprenants récifs d'hermelles de l'estran sont construits par des vers, que les baleines et les orques sont trop grosses pour vivre dans la faible tranche d'eau de la baie ... Arrivé à Cancale à 6 ans, ce trentenaire passionné connait l'endroit par cœur. Tiens, une boule bizarre flotte à la surface. Il l'attrape. Qu'est-ce que cela peut bien être ? " C'est une oothèque, une ponte de bulot. Dans chaque capsule se cachent 10 petits. Un seul survivra après avoir mangé ses 9 frères et sœurs". Sympa la vie de bulot !

Mais comment allons-nous trouver les dauphins ?

Les yeux rivés sur la ligne d'horizon

"Aujourd'hui, vous allez travailler pour l'association. Il va falloir scruter la baie à la recherche du moindre aileron". Repérer un aileron de 30 cm dans une baie de 550 km2, "soit deux fois la superficie de Paris", cela semble impossible." Les dauphins peuvent parcourir 100 km par jour. Ils nous ont été signalés ce matin au large de Chausey ". Cap au nord, les yeux rivés sur la ligne d'horizon ! Gaël nous avoue que les grands dauphins ne sont pas les êtres pacifiques que les aventures de Flipper nous ont longtemps fait croire." Il n'y a qu'à voir les entailles de leur nageoire dorsale. C'est d'ailleurs grâce à ces cicatrices résultant de relations sociales tumultueuses que nous les identifions. La mission de notre association est de les dénombrer, les identifier en photographiant les ailerons en question, les localiser, et de mieux comprendre leurs habitudes de vie ".

>> Retrouvez l'ensemble du reportage sur www.tourismebretagne.com